GR 300

chemin de saint Jacques en Bourbonnais



MARCHER POUR GRANDIR
DU 28 AOÛT AU 1 ER SEPTEMBRE 2017


 Après être allée deux fois à Compostelle avec Yves, mon mari, je cherchais comment semer auprès d'autres personnes la joie infinie à marcher sur le chemin. Le choix s'est porté sur un groupe d'enfant.
Ces enfants sont tous passés par la Pelote ( lieu d'accompgnement et d'aide à l'enfant que j'ai crée à Monétay sur Allier). Ils ont tous un profil " dys" (dyslexie, dyspraxie, avec ou sans troubles d'attention ) ce qui complique leur parcours scolaire et génère stress  et manque de confiance en soi.
Ils on tousdes difficultés d'apprentissage, de concentration  mais ils sont tous extra-ordinaires et se sont lancés dans le projet sans appréhention.
6 enfants de 10 à 12 ans: Augustin,Cindy, Jeanne, Océane, Raphaël et Sorën. Marie-Fleur est venue se joindre à nous pour la dernière étape.

Nous sommes partis de Souvigny le lundi 28 août 2017 après avoir dit au revoir aux parents et après avoir accroché la coquille du pèlerin à nos sacs à dos. Première étape de 20 km sous la canicule mais nous nous arrêtons souvent pour demander de l'eau et nous sommes à l'ombre de la forêt de de Moladier. Les corps ne sont pas habitués à marcher. les enfants râlent, demandent toujours si l'on est bientôt arrivé........... mais quand nous atteignons la maison de Simone et Yves Serra près de Besson, la fatigue s'envole vite car les marcheurs en herbe sont accueillis comme s'ils étaient les petits enfants de la famille et nous savons combien l'accueil chaleureux est important quand on marche !!! Et puis la piscine nous attendait.... quel bonheur ! Première nuit sous la tente, un peu de mal à s'endormir.... c'est naturel !

Mardi 29 Août: petite étape d'une dizaine de kilomètres jusqu'au camping de Chatel-de-Neuvre. 
Il fait très chaud, nous partons de bonne heure pour arriver en tout début d'après-midi. Nous avons tout le temps de nous baigner dans l'Allier, faire une petite lessive et préparer le bois pour le feu du barbecue mais un orage violent viendra contrarier nos plans. Nous ne ferons pas cuire nos saucisses et nous nous contenterons de manger froid........ il faut savoir s'adapter quand on vit dehors !!!!

Mercredi 30 Août: étape jusqu'à Louchy-Montfand, 18 kilomètres. Nous partons à jeun pour longer l'Allier dans la réserve naturelle et nous rejoignons Montigny où Françoise, l'épouse du Maire de Monétay nous attend pour un petit déjeuner royal..... 2 enfants se plaignent du manque de leurs parents, ils ont peur de ne pas arriver au bout.... quel pélerin n'a pas connu ce passage à vide en se demandant ce qu'il faisait là alors qu'il serait tranquille chez lui??? Une pause dans le beau village de Verneuil-en-Bourbonnais et nous repartons jusqu'à Saulcet où nous pique-niquerons 
chez Odile et Eric. Les quelques gouttes de pluie ne nous ralentissent pas. A l'église de Saulcet, les enfants écoutent l'histoire du pendu-dépendu, ils sont friands des légendes du chemin de Saint Jacques ! Encore 3 kilomètres et nous atteignons Louchy- Montfand où Brigitte nous prête son terrain pour planter nos tentes.

Jeudi 31 Août: étape majeure de notre périple avec 23 kilomètres. Les enfants se sentent à présent capables d'affronter une telle distance. A Fleuriel, un chien nous accompagnera jusqu'à la pause de Chantelle. Il sera un bon moteur pour nous faire avancer ! Quand nous pique-niquons à l'Abbaye de Chantelle, Alberte, une habitante de Fleuriel nous apporte du chocolat et des bonbons, juste ce dont nous avions besoin....quel bonheur ! Soeur Marie-Madeleine félicite les enfants pour leur démarche courageuse de marcher ainsi. C'est remplis de confiance que nous repartons pour Charroux. Les enfants s'extasient du paysage ouvert et de voir si loin. Ils ont droit à une visite commentée de l'église de Taxat. Arrivée à Charroux où nous ne pourrons pas monter nos tentes qui sont trempées; aussi, nous serons acceuillis dans la maison de Florent et Karine Dolidon. C'est leur fille Marie-Fleur qui nous prête sa chambre où nous dormirons tous les 8 les uns à côtés des autres! son frère Grégoire préparera des frites et faire des frites pour 13, ce n'est pas rien ! Tant de gentillesse nous touche vraiment...........

Vendredi 1er septembre: dernier jour de marche et 17 kilomètres poure rejoindre Ebreuil. les enfants disent d'avance que ça va être facile!!!! Ils avalent de bonne humeur les dénivelés qui se succédent.
Ils ont invité Marie-Fleur à se joindre à nous pour cette dernière étape. Ils sont fiers, libres, heureux d'atteindre ensemble le but mais aussi de retrouver leur famille et leur maison.

Ce qui les a marqués c'est de rencontrer autant de gentillesse, ils ne pensaient pas trouver sur leur passage autant de personnes acceuillantes....... ça les a fait réfléchir sur leur propre capacité à s'ouvrir à l'autre.
Marcher, c'est faire fonctionner son corps et un matin, Sorën a dit
 " j'ai l'impression que mes poumons sont plus grands, que je respire plus fort "
C'est aussi écouter son intériorité, ce qui se passse dans le coeur,  acceuillir ses émotions et pouvoir les partager avec un compagnon de marche qui ne se moquera pas. Augustin apprécie qu'il n'y ait ni méchansté, ni vulgarité sur le chemin.
C'est construire un peu plus de sécurité interne en acceptant les aléas du chemin ( météo, fatigue, petits bobos.... ) car rien n'est grave puisqu'il y a une solution à tout et puis surtout relativiser.....
Cindy a eu une phrase étonnante : " le goût amer de la fatigue et de la transpiration "
C'est avoir toutes les occasions de s'émerveiller. Jeanne, en haut d'une côte qui s'exclame :
" on dirait qu'on peut toucher sur les nuages ! "

La rentrée est là et nous espérons que chacun pourra puiser du courage dans cette expérience qui leur ressemble : 

                                                  EXTRAORDINNAIRE !!!!!



BON CHEMIN LES ENFANTS
uTREIA

Brigitte Levasseur à découvert le Gr 300 sur un article du Camino.
Ce matin 16 juin 2016, nous l'avons conduit au point de départ à Sancoins,
elle compte rejoindre Clermont Ferrand et nous fera part de son chemin.

Merci à elle pour le très beau résumé qu'elle nous a fait de son périple.



GR 700


La voie de la Régordane ou Le chemin de Saint Gilles

Nous voilà parti ce 30 avril 2017 sur ce chemin qui serait l'un des plus anciens, et ce sont les romains qui en auraient tracé les principales étapes affin de convoyer différents matériaux et nouritures. Les moyens de transports étaient plutôt à dos d'hommes car les voies étaient très étroites et de petits attelages toutefois permettaient de convoyer des charges de moins de 500 kls.
Le premier jour, après la bénédiction des pélerins, le prètre nous a souhaité bon vent!
il ne s'était pas trompé, nous avons été accompagné par des rafalles de 80 km/h
La petite surprise de la seconde journée, 15 à 20 cm de neige, aucune trace dans cette belle neige et c'est avec plein de courage et de détermination que nous nous sommes engagés dans ce magnifique désert blanc
Le troisième jour avec la pluie, nous cheminons sur une partie commune avec le chemin de Stevenson. Aucun découragement
Pas très visible sur la photo, mais il pleut
Les pas des pélerins n'ont nullement génés les racines, un joli dénivelé se trouve devant nous